image floue

Connaître les financements complémentaires

Vous n’avez pas assez de droits CPF/DIF pour financer votre formation entièrement ? Sachez qu’ils peuvent être complétés par des financements complémentaires aussi appelés abondements ou dotations.

* L’image est réalisée à titre d’exemple, les niveaux de prise en charge dépendent de votre situation.

 

Des dotations

Le parcours CléA se déroule en trois étapes, ces dernières sont finançables à l’aide de vos heures DIF/CPF :

  1. Une évaluation préalable portant sur les 7 domaines du référentiel et mettant en évidence les besoins en formation sur le ou les domaine(s) non acquis ;
  2. Un parcours de formation adapté en lien avec les résultats de l’évaluation préalable ;
  3. Une évaluation finale portant uniquement sur les domaines non acquis lors de la première évaluation.

Le FPSPP finance totalement les évaluations préalables et finales pour :

  • Les demandeurs d’emploi inscrits ou non à Pôle emploi ;
  • Les personnes en contrat de sécurisation professionnelle (CQP) ;
  • Les intermittents. »

Ces dotations ne sont pas reconduites.

 

Des abondements

Des accords d’entreprise, de groupe ou de branche professionnelle, mais également des partenaires sociaux d’un Opca interprofessionnel peuvent prévoir des abondements.

Il existe également des abondements spécifiques, tels que :

Le décret n°2017-1880 du 29 décembre 2017 (issu de l’ordonnance n°1 du 22 septembre 2017) prévoit la mise en œuvre d’un abondement CPF de 100h minimum pour les salariés ayant refusé leur nouveau contrat de travail suite à une renégociation d’accord d’entreprise ayant pour effet de modifier la durée de travail et/ou le niveau de rémunération des salariés.

Cet abondement n'est pas reconduit en 2019. 

  • Un agent dont l’état de santé est tel qu’il risque d’être déclaré inapte à l’exercice de ses fonctions (incapacité qui peut résulter d’une difficulté physique ou psychologique) doit pouvoir anticiper cette échéance et construire au plus tôt un projet d’évolution professionnelle. L’accès à la formation doit dans ces circonstances être favorisé.
  • Si les droits qu’il a acquis au titre du CPF ne lui permettent pas d’accéder à la formation visée pour mettre en œuvre son projet d’évolution professionnelle, l’agent peut bénéficier d’un crédit d’heures supplémentaires, et ce dans la limite de cent cinquante heures.
  • La détermination du nombre d’heures accordé en supplément par l’employeur s’effectue au regard du projet d’évolution professionnelle de l’agent et des besoins requis par la formation envisagée. Le cas échéant, cet abondement peut être utilisé pour plusieurs actions de formation qui s’inscrivent dans un même projet d’évolution professionnelle.
  • Cet abondement vient en complément des droits déjà acquis par l’agent, sans préjudice des plafonds définis pour le compte personnel de formation (150 heures ou 400 heures selon le niveau de diplôme de l’agent).
  • Pour en savoir plus : https://www.fonction-publique.gouv.fr/

 


Informations sur l'article

Partager

Suggestions

Utiliser mes droits CPF et DIF

Pour utiliser vos droits CPF, vous devez rechercher une formation éligible au CPF, compléter et…

Lire la suite

Mon projet professionnel

Ici vous allez pouvoir initier votre projet professionnel et l’étoffer pour le mener à bien. Ce…

Lire la suite

Reporter mes heures DIF

Les heures de DIF peuvent être mobilisées jusqu’au 01 janvier 2021. Si vous étiez salarié…

Lire la suite