image floue

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences est finançable avec les droits du CPA pour tous les publics.

Les actions permettant de réaliser un bilan de compétences ont pour objet de permettre à des travailleurs d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations. L’objectif de ces actions est de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

Un bilan de compétences se décompose en trois phases correspondant à au moins 24 heures :

La phase préliminaire a pour objet :

  • de confirmer l'engagement du bénéficiaire dans sa démarche,
  • de définir et d'analyser la nature de ses besoins,
  • de l'informer des conditions de déroulement du bilan, ainsi que des méthodes et techniques mises en œuvre.

La phase d'investigation permet au bénéficiaire :

  • d'analyser ses motivations et intérêts professionnels et personnels,
  • d'identifier ses compétences et aptitudes professionnelles et personnelles et éventuellement d'évaluer ses connaissances générales,
  • de déterminer ses possibilités d'évolution professionnelle.

La phase de conclusion permet au bénéficiaire, au moyen d'entretiens personnalisés :

  • de prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d'investigation,
  • de recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation de son projet professionnel et éventuellement de son projet de formation,
  • de prévoir les principales étapes de la mise en œuvre de son projet.
  • Cette phase se termine par la présentation au bénéficiaire d’un document de synthèse, établi par l'organisme prestataire, qui rappelle :

- les circonstances du bilan,

- les compétences et aptitudes du bénéficiaire au regard des perspectives d'évolution envisagées,

- les éléments constitutifs de son projet professionnel et éventuellement de son projet de formation et les principales étapes prévues de sa réalisation.

Le bénéficiaire du bilan est seul destinataire des résultats détaillés et du document de synthèse qui ne peuvent être communiqués à un tiers qu'avec son accord.

Le bilan de compétences peut notamment être effectué dans le cadre du conseil en évolution professionnelle (CEP). 

Pour que leurs prestations soient finançables par les droits du CPA, les organismes prestataires devront remplir trois conditions :

  • répondre aux critères de qualité des actions de formation définis par le décret du 30 juin 2015 ;
  • être inscrits sur les listes de prestataires de Bilan de compétences arrêtées annuellement par les Opacif ;
  • être inscrits par les OPCA sur leur catalogue référençant les organismes respectant les critères de qualité des actions de formation